Catane est une ville dynamique
riche de culture et d’une tradition culinaire somptueuse

Aux pieds de l’Etna, Catane doit son charme à la multitude de civilisations qui s’y sont succédées. Les grecs, les normands, les souabes, les Anjou, les romains, les byzantins, les arabes, les aragonais et les espagnols ont laissé des traces de leur passage à travers des monuments et des traditions qui font de Catane une ville aux mille facettes intrigantes.

Ce carrefour de cultures a enrichi Catane d’une tradition gastronomique intéressante. La cuisine de Catane privilégie les plats cuisinés avec des matières premières simples, fruits de la terre et de la mer, enrichies par une préparation et des méthodes qui sont un hommage aux multiples cultures qui ont traversé ce territoire.

Donnant sur la mer Ionienne, le poisson est devenu l’un des éléments fondamentaux des plats de cette tradition gastronomique, riche aussi de recettes à base de viande comme le « falsomagro » ou encore les saucisses de porc rôties et la viande de cheval. Parmi les plats typiques, les plats de pâtes ont la première place comme les pâtes à la Norma, les pâtes à l’encre de seiche et les pâtes aux anchois.

Mais la vraie protagoniste de la tradition gastronomique de Catane est la pâtisserie. En raison de sa variété, son originalité et ses saveurs, Catane représente l’une des villes siciliennes avec la pâtisserie la plus intéressante de la Sicile. Sa pâte d’amandes est connue dans le monde entier, ainsi que le massepain, le nougat mais aussi les pâtisseries à base de ricotta comme les cannoli, panzerotti et encore les granités et les glaces artisanales. Lors de ces dernières années, le vin, en particulier le vin Doc de l’Etna, est devenu un véritable point de référence pour les amants du bon vin.

La Cathédrale de Sant’Agata est consacrée à la Vierge Sant’Agata, martyre et sainte patronne de Catane. Elle est érigée sur les ruines des thermes romains d’Achille et sur le lieu du martyre de la sainte dont la dépouille est conservée à l’intérieur de la cathédrale. Placée au cœur du centre historique de la ville, elle s’élève sur la Piazza Duomo, l’un des exemples les plus importants du Baroque de la ville. Le Dôme conserve la tombe du compositeur Vincenzo Bellini, l’une des personnalités les plus prestigieuses de Catane et parmi les compositeurs d’opéra les plus célèbres du XIXème siècle.

Les deux marchés historiques de Catane sont A Piscaria, le marché du poisson qui se trouve sur Piazza Pietro Alonzo et qui, avec son pavé de lave basaltique, est un témoignage des dons de la mer et existe depuis le début du XIXème siècle. A Fera o Luni, à savoir la foire du lundi, doit son nom à l’ancienne ouverture qui avait lieu seulement le premier jour de la semaine, au contraire d’aujourd’hui où il est ouvert toute la semaine. Ce marché commence sur la Piazza Carlo Alberto et est riche de produits, non seulement alimentaires. Deux marchés où vous pourrez trouver les saveurs, les parfums, les couleurs et les voix des marchands et de leurs produits et où vous pourrez connaître le côté le plus authentique de la ville de Catane.