Le charme sans âge
d’une presqu’île reliée à Syracuse

Reliée à Syracuse à travers un pont suggestif, dès qu’on arrive sur l’île, on est immédiatement ébloui par la lumière et par le charme de ces lieux. Le pavé, les anciens palais et d’autres petits détails contribuent au charme fascinant de l’île qui a été témoin d’une succession de cultures antiques qui ont modifié son histoire et sa conformation, en lui offrant une architecture hétérogène.

Aujourd’hui encore, Ortigie est un lieu capable d’exercer un charme immédiat et fascinant, grâce à ses petites boutiques suggestives d’artisans et ses nombreux restaurants ; Ortigie est une destination que les amants de l’archéologie et de l’histoire ne peuvent pas manquer. Des palais et des édifices sacrés remplissent toute la presqu’île avec une architecture caractérisée par l’usage de matériaux clairs qui, avec le soleil de la zone, confèrent un éclat resplendissant au paysage. À ne pas manquer, le Château de Maniace parfaitement conservé, et la suggestion de la Source Aretusa..

Ortigie est connue dans le monde entier pour la splendeur de son style baroque qui lui vaut d’avoir été inscrite au patrimoine de l’Unesco, mais elle vante aussi d’autres styles architecturaux. À l’époque médiévale, elle fut la seule partie habitée de Syracuse, et elle possède aujourd’hui de nombreux monuments et constructions de style Art Nouveau, rococo et classique qui embellissent toute la ville, en faisant de Ortigie un important site artistique monumental.

Ortigie a été le siège du premier établissement des Grecs et accueille encore aujourd’hui ce qui reste de trois temples antiques. Les restes des temples sont situés dans un lieu fascinant qui accueille les latomies, à savoir les anciennes carrières de pierre de la période grecque et dont fait partie l’Oreille de Dionysos, une grotte artificielle qui a la forme d’une oreille géante, ainsi appelée par Caravage et qui se trouve dans l’ancienne carrière du Paradis.

Située sous le théâtre Grec de Syracuse, selon la légende qui remonte au XVIème siècle, ce fut le Tyran Dionysos qui commandant la construction de l’Oreille de Dionysos, une grotte utilisée comme prison et dont la forme aurait permis au tyran d’écouter l'écho des mots des prisonniers. Une histoire suggestive pour un lieu qui mérite certainement d’être visité!